naar top
Menu
Logo Print
05/12/2018 - BABETTE SOETAERT

“L'ASPHALTE COULE EST BIEN PLUS
QU'UN PRODUIT DE NICHE"

DE LA REPARATION DE ROUTE AU REVETEMENT DE SOL

OBG Gietsasfalt L'asphalte coulé connaît en Belgique une production d'environ 25 à 30.000 tonnes par an et est ainsi catalogué comme produit de niche. Si cela dépendait de Tony De Jonghe, directeur de l'Organisation Belge de l'Asphalte Coulé (OBAC), l'asphalte coulé sortirait toutefois de l'ombre de ce prédicat dans les prochaines années et doit, là où c'est possible, constituer une alternative non négligeable à l'asphalte omniprésent. L'aménagement de trottoirs en asphalte coulé recèle un potentiel inexploité en Belgique et est le point de départ rêvé pour le revirement. Dans l'attente, InfraStructure a eu un entretien passionnant avec la valeur sûre dans le secteur de l'asphalte coulé.

LE TEMPS DU CHANGEMENT

“L'asphalte coulé est un produit si magnifique que je veux continuer de le gérer." Un résumé par lequel Tony De Jonghe, directeur pensionné de l'OBAC, explique d'emblée pourquoi il continue de s'engager avec enthousiasme dans la vie et les activités du secteur de l'asphalte coulé. Et cet engagement est plus que nécessaire. En effet, le produit est surtout connu du Belge lambda comme ce produit qui préserve nos routes du pire en hiver et est souvent illustré dans les médias par un ouvrier des routes quelque peu maladroit dans la manipulation d'une brouette et d'un racloir. Il est grand temps de changer ce portrait et c'est précisément ce que vise l'organisation belge de l'asphalte coulé. L'organisation qui compte six personnes représente 80% du marché et s'engage chaque jour dans la promotion de l'asphalte coulé.

A PROPOS DE L'ASPHALTE COULE

L'asphalte coulé est un mélange de sable, de pierres, de matière de charge et de bitume. Il existe différentes sortes et la composition est adaptée à l'utilisation et à la sollicitation à laquelle sera exposé le produit. De Jonghe: “Les ingrédients de l'asphalte coulé sont identiques à ceux de l'asphalte, seules les proportions diffèrent et l'asphalte coulé connaît une température de production plus élevée (200 °C à 230 °C au lieu de 160 °C) si bien que l'ensemble devient liquide. L'asphalte coulé doit uniquement être coulé et lissé. Pas besoin de compacter. Le résultat est un durcissement entièrement étanche à l'eau et à la vapeur, exempt de cavité. Ce produit s'utilise dans de nombreux domaines et les possibilités sont légion."

Etanchéité des ponts et toits de parking

L'asphalte coulé est le plus utilisé sur les ponts et les toits de parking en Belgique, à la fois comme couche d'étanchéité et de protection. De Jonghe: “A l'heure actuelle, la couche d'étanchéité est davantage exécutée en roofing et surmontée d'une couche de protection en asphalte coulé. L'asphalte coulé est aussi de moins en moins appliqué sur les toits de parking en raison de sa plasticité sous une charge statique. La solution est néanmoins simple. L'asphalte de couleur claire peut réfléchir la lumière solaire et dès lors dévier la chaleur. Une armature alvéolaire, pour absorber le poids de façon égale, est aussi une solution possible. Quoique ceci ne soit pas réellement durable lors d'une éventuelle réparation."

OBG

Trottoirs

Tony De Jonghe s'est fixé un but qui semble difficile à atteindre au sein de l'OBAC. “L'aménagement des trottoirs en asphalte coulé peine à s'imposer en Belgique mais recèle néanmoins un potentiel inexploité. Pour l'heure, Paris possède neuf millions de mètres carrés de trottoirs en asphalte coulé. En Belgique, quelques projets pilotes sont en cours, il est vrai, mais l'acceptation ne se fait pas vraiment. La raison est à chercher du côté des compagnies d'utilité publique. Pour un déroulement fluide des réparations éventuelles, elles ne veulent pas d'asphalte coulé au-dessus de leurs canalisations. Mais pour moi, la réparation est justement plus facile à exécuter sur un trottoir en asphalte coulé. En effet, les dalles ou les pavés de béton s'affaissent quasi toujours après réparation. De plus ils doivent être marqués pour les remettre à la même place. L'asphalte coulé peut toujours être ramené au même niveau et ne s'affaisse pas par la suite."

(petits) Travaux d'infrastructureOBG

L'asphalte convient aussi parfaitement pour les travaux d'infrastructure communaux et urbains. “En raison de ses propriétés, de la possibilité de coloration et de la possibilité de le combiner avec d'autres matériaux naturels, l'asphalte coulé peut certainement signifier une plus-value pour une commune ou ville. Toutefois j'estime que nous devons davantage nous orienter vers les routes en Belgique. Depuis le début de ma carrière, différentes couches de finition ont déjà été utilisées sur les routes belges. En raison de la présence accrue du bitume, l'asphalte coulé est plus cher que l'asphalte mais est plus durable, ce qui en fait un durcissement moins cher à long terme et donc parfait comme couche de finition."

Rigoles et travaux hydrauliques

La composition de l'asphalte coulé est de nature à ne pas montrer d'espaces creux. Ce faisant, il est considéré comme un matériau imperméable qui est idéal dans des rigoles et des travaux hydrauliques. “Normalement les renforts de digue sont réalisé avec un enrochement. Lorsqu'on utilise ici aussi de l'asphalte coulé, on peut toutefois utiliser des pierres plus petites. L'asphalte coulé agit comme une sorte de colle qui fait adhérer les pierres ensemble et occuper un plus grand volume. De plus, l'asphalte coulé autorise la végétation et l'aspect naturel du cours d'eau est préservé."

OBGRéparations

“Bien que certaines communes utilisent bel et bien l'asphalte coulé pour les réparations, une grande partie des réparations reste exécutée avec de l'asphalte froid en Belgique. Les périodes hivernales prouvent toutefois que ce n'est pas une solution durable. Néanmoins l'exécution des réparations avec l'asphalte coulé n'est pas compliquée et ne nécessite que des fondoirs et des pains d'asphalte coulé. Il s'agit donc d'un petit investissement avec un rendement maximal."

Sols intérieurs

Ces dernières années, l'asphalte coulé est de plus en plus utilisé également à l'intérieur et plus précisément pour poser des (sous-)planchers. “La pose d'une chape d'asphalte coulé n'est pas encore exécutée en Belgique mais est déjà plus fréquente en Allemagne. Elle écourte le délai de construction de trois semaines parce que l'asphalte a un court temps de durcissement. Une fois refroidi, on peut aussitôt travailler dessus. En Belgique, cela n'est pas encore utilisé parce que cela exige une adaptation des conduites. En effet, celles-ci doivent résister aux températures élevées pour éviter de fondre."

AVANTAGES DE L'ASPHALTE COULÉOBG

Pas de compactage: L'asphalte coulé contient moins de gravillons mais plus de matière de charge, de sable et un excédent de bitume, si bien que l'espace entre les agrégats est mieux rempli. En collaboration avec la température élevée, on ne doit donc pas compacter.

Pose mince: L'asphalte coulé peut être apposé en couches de 1,5 à 4 centimètres, si bien qu'il faut utiliser nettement moins de produit.Recyclable: L'asphalte coulé peut être à nouveau fondu et réutilisé immédiatement. On peut aussi garder le produit chaud, de sorte que les travaux ne doivent pas être exécutés en une fois.

Non-toxique: L'asphalte coulé est inodore et insipide, chimiquement inerte et écologique.

Toutes les formes possibles: Comme l'asphalte coulé est continu, il peut être coulé dans quasi chaque forme, si bien que les possibilités sont infinies.

Durable: L'asphalte coulé dure 40 à 50 ans et demande en outre peu d'entretien. Les réparations peuvent aussi être exécutées sans effort. Le coût plutôt élevé de l'asphalte coulé est compensé de cette manière.

METHODE D'EXECUTION

L'asphalte coulé contient moins de pierrailles (25-30%) que l'asphalte mais davantage de matière de charge, de sable et de bitume, si bien que les espaces entre les agrégats sont remplis et ne doivent pas être compactés. Dans le cahier des charges standard 250 sont restituées trois compositions d'asphalte coulé (voir tableau).
“Les applications de l'asphalte coulé sont relativement faciles à exécuter mais exigent bel et bien de l'expertise. Pour un résultat optimal, il est crucial de nettoyer le durcissement existant. Les parties libres éventuelles doivent être éliminées au préalable. La sous-couche doit aussi être entièrement exempte de poussière et d'humidité en utilisant une lance à air chaud. Lorsque l'humidité entre en contact avec l'asphalte coulé, elle s'évapore rapidement, ce qui forme des bulles d'air qui peuvent influencer la structure de l'asphalte coulé. La pose s'effectue en couche d'un et demi à quatre centimètres. Pour les réparations de trous profonds, on peut utiliser des pierres pré-traitées. Celles-ci agissent comme une sorte de squelette autour duquel l'asphalte coulé peut se former. La couche finale peut être répandue ensuite avec le sable pour lier l'excédent de bitume ou avec du gravier pour obtenir un grande résistance au frottement. L'exécution est prête quand l'asphalte coulé s'est refroidi, ce qui le destine parfaitement aux travaux routiers."

BGO
Fractions exprimées en pourcentage en masse

Possibilités de finition

Outre un rôle fonctionnel, l'épandage peut remplir un rôle esthétique. L'application de gravillons colorés ou clairs peut exercer une influence positive sur le résultat final. L'ajout d'une couleur fait aussi partie des possibilités. Le bitume est remplacé par un liant pouvant être pigmenté incolore et la couleur est ensuite obtenue par l'ajout de pigments.

L'AVENIR

D'après Tony, l'asphalte coulé est bel et bien promis à un bel avenir. “Au niveau européen, nous étions déjà réunis dans une association de l'asphalte coulé européenne mais nous avons récemment étoffé cette-ci vers une association internationale parce que des acteurs mondiaux comme la Russie et la Chine commencent à utiliser en masse l'asphalte coulé. Même la Nouvelle-Zélande a découvert les avantages de l'asphalte coulé et importe même le produit d'Ecosse.  Une acceptation standard de l'asphalte coulé est aussi possible en Belgique mais les rapports entre sous-traitant et entrepreneur principal doivent notamment s'améliorer. Les sous-traitants ne peuvent pas se conformer en dernière minute aux besoins d'un entrepreneur principal et encore délivrer une bonne qualité." 

ORGANISATION BELGE DE L'ASPHALTE COULÉTony De Jonghe

L'OBAC, fondée dans les années 50, représente les producteurs et les entrepreneurs. L'organisation se concentre surtout sur la promotion de l'asphalte coulé dans différents domaines, surtout par l'offre de cours. De plus, l'OBAC veille à ce que les cahiers des charges restent actualisés et est membre de l'association internationale pour l'asphalte coulé, afin d'avoir de l'influence sur les normes européennes. En outre, chacun peut consulter l'OBAC gratuitement et sans engagement. www.obac-bgo.be

“L’amenagement de trottoirs en asphalte coule recele un potentiel inexploite en belgique” - Tony De Jonghe